Mon Mutek!!!

Je veux tout voir et entendre!!!

voici mon programme pour le festival:

Jour 1, le mardi 22 août:

Nocturne 1: Un voyage intergalactique avec Max Cooper comme chef d’orchestre et précédé par les très talentueux frères Thibideau.

Jour 2, le mercredi 23 août:

Expérience London (gratuit): un début de soirée éclectique avec trois artistes que j’ai hâte d’entendre pour la première fois: Beatrice Dillon, Reginald Omas Mamode IV et Bambooman.

INTER_CONNECT London, un programme complètement déjanté: la « techno mécanique » de Graham Dunning, les instruments étranges de Myriam Bleau et l’ingénieux duo Sculture.

Nocturne 2: une longue performance de Daphni alias Caribou.

Jour 3, le jeudi 24 août:

Expérience México (gratuit): de la techno top qualité avec Stereo_IMG.

*** A/VISIONS 1: la troisième édition de Lumière de l’inventeur avant-gardiste Robert Henke alias Monolake. À ne pas manquer!!!

NOCTURNE 3: drone, ambiances brutes, obscures et expérimentales.
L’artiste renommée France Jobin, la talentueuse Sarah Davachi, la techno expérimentale d’Anthony Child et le “virus audio” norvégien Deathprod.

Jour 4, le vendredi 25 août:

EXPÉRIENCE Barcelona (gratuit): une techno fleurie minimale avec Flandez, une house expérimentale colorée avec JMII, les grooves ensoleillés de Forage et la puissante tech-house de Clip.

A/VISIONS 2: les artistes montréalais Alexandre Burton et Julien Roy qui vont transformer l’électricité en art. L’artiste multimédia Herman Kolgen qui transcende la violence en sublime.

Don’t Assume: NTS Radio On Stage 1: vision cinématographique avec Racine & Wolski, techno nerveuse avec Beatrice Dillon et la dub techno post-industrielle de Space Afrika.

NOCTURNE 4: la tradition du vendredi techno Mutek! Quatre super performances: le duo Demora (Stefan Jós et softcoresoft), un mélange de techno et d’ambiant avec Polar Inertia, une acid-techno-house dansante avec Aurora Halal et le duo explosif Surgeon & Lady Starlight.

Jour 5, le samedi 26 août:

EXPÉRIENCE Berlin (gratuit): du « Acid-techno-synth-punk neo-EBM politisé » avec Pelada et le duo N.M.O. avec de l’acid-house d’avant-garde, post-punk.

A/VISIONS 3: Michela Pelusio & Glenn Vervliet avec le projet SpaceTime Helix où un objet sculptural est animé par la lumière, le son et le toucher. Le duo Murcof & Jimmy Lakatos avec une performance audiovisuelle immersive qui consiste en une série de lasers RGB réagissant aux sons et synchronisés à la musique.

INTER_CONNECT Berlin: Automatisme pour le mélange de l’organique et du digital, Driftmachine et ses atmosphères psychédéliques mystérieuses, du EBM poétique avec l’incroyable Marie Davidson, une techno déjantée avec rRoxymore et l’époustouflant Monolake pour ses prestations audiovisuelles et lasers avant-gardistes.

NOCTURNE 5: la fameuse nuit blanche Mutek au Métropolis. Certes elle sera festive mais également composée d’artistes expérimentés où la qualité des prestations ne fera pas défaut. Le duo EOP composé des torontois Brian Wong (Gingy) et Kevin McPhee, une house jazzy recherchée avec Fred P, les incontournables DeWalta & Shannon qui fusionnent house-tech-dub-jazz, de Hollande les saveurs house-disco-funk de Detroit Swindle et finalement jusqu’à l’aube une explosion de joie sur la piste de danse avec le très attendu Zip.

Jour 6, le dimanche 27 août:

MUTEK >> Piknic Electronik #14: mes préférés Vincent Lemieux et Alicia Hush.

NOCTURNE 6:

Satosphère: Murcof pour l’intégration de la musique classique moderne avec l’électronique et Kara-Lis Coverdale qui superpose l’électronique, l’orgue, le piano et le drone.

Espace SAT: ou comment finir le festival en apothéose de joie!
Multivoody vibe!!!
Le japonais Anchorsong qui harmonise si bien « downtempo/afro-house/hip-hop/électro-funk/tribal/disco ». La musique de Nicola Cruz qui transporte dans une autre dimension, elle a aussi le pouvoir de toucher l’âme par une bienveillante allégresse. Avec Africaine 808, frontières et règles sont abolies, tous les styles sont confondus. Pour finir Kuniyuki aux influences deep-house, glitch, EBM, future jazz et musique du monde.

Mutek finit le festival en donnant une grande place à la diversité humaine et culturelle. J’y vois comme message qu’une certaine paix puisse exister si on la véhicule par le biais des arts.

Et si les vibrations musicales pouvaient améliorer un peu notre monde?

Des playlists ici pour vous aider à faire vos choix:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s